Ramsès II et la bataille de Qadech

Connu pour le nombre inégalé de monuments qui portent son nom, Ramsès II régna sur l'Egypte au XIIIème siècle avant J.-C., pendant plus de 66 ans. Le fait majeur de son règne, décrit par les textes et scènes en reliefs gravés sur plusieurs temples d'Egypte, est sans conteste la bataille de Qadech livrée contre les Hittites en l'an 5 du règne.

Les recherches et publications se concentrent sur les trois thèmes suivants:

  1. Les premières années du règne, de l'intronisation de Ramsès (à la mort de son père Séthy) à la première campagne de victoire, la campagne asiatique de l'an 4. La question inclut la problématique de la succession royale (avec ou sans corégence / régence), l'étude de l'inscription dédicatoire d'Abydos, la chronologie des premières constructions de Ramsès (Louqsor, Ramesséum, Beit el-Oualy), ainsi que la problématique des campagnes nubienne, asiatique et libyenne représentées dès l'an 2 au temple de Beit el-Oualy.

    (recherche en cours, exposés partiels à Lille en 2003)

  2. La bataille de Qadech dans le cadre de la campagne asiatique de l'an 5. Etude des sources iconographiques et textuelles, restitution des faits historiques grâce à une critique pointue des sources. Principaux problèmes étudiés: la raison d'être de deux textes officiels différents (le «Poème» et le «Bulletin»); la datation de leur rédaction; les itinéraires des troupes; la question de néarins; l'affirmation de Ramsès «seul sans son armée».

    (une dizaine de conférences + deux articles + un site internet de 170 pages)

  3. Le Traité égypto-hittite conclu en l'an 21 de Ramsès II avec le roi hittite Hattusili III.
    L'un des plus anciens traités internationaux connus: il comporte des clauses de non-agression, d'alliance défensive, et la promesse d'extrader les réfugiés politiques. Deux versions sont attestées aujourd'hui: l'une en langue akkadienne (tablettes d'Hatussa), l'autre en langue égyptienne (stèle de Karnak).


    (étude inédite réalisée en 1999, en collaboration avec R. Lebrun pour le texte akkadien)