Dès que l'on enquête auprès des élèves , leur avis est unanime : un " bon " professeur est d'abord quelqu'un qui entre en relation ; c'est-à-dire qui écoute, qui parle le même langage, qui prend le temps d'expliquer à nouveau (même si on n'a rien compris, on est content qu'il ait pris le temps), qui interpelle nominativement, etc.

Mais comment faire pour ne pas verser dans la sophistique du vendeur de tapis ?

 

Ecoutez attentivement cet extrait sonore: